Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2013-07-18T11:48:48+02:00

Le cri de la carotte

Publié par Maguicat
Le cri de la carotte

Quand on décide de devenir végétarien, on à l'impression d'un grand vide autour de soi. Au début seulement, biensûr! En attendant, il faut bien manger, se cultiver et se rassurer en vérifiant que l'on n'est pas les seuls dans cette (pas folle) aventure.

En regardant les livres sur internet, je suis tombée sur la nouvelle édition du Cri de la carotte de Sandrine Delorme.

Outre son combat pour les animaux, l'éthique animale et la promotion du véganisme, elle est orthophoniste auprès d'enfants et adolescents en grande difficulté – affective, langagière et souvent, sociale. Elle est également l’auteure de deux recueils de nouvelles pour adultes, « N’aie jamais d’enfant » et « L’Entière Vérité », parus en mai 2010.

En collaboration avec l'excellente Insolente Veggie, ce livre est un concentré de tout ce que l'on peut rencontrer quand on décide de devenir végé. La démarche, à elle seule n'est pas simple, mais c'est surtout la société qui la rend difficile. Grâce à ce livre frais, plein d'humour et de réalisme, il est plus facile de passer le pas et de garder son cap!

Avec ce livre qui se lit très facilement, on ne se prend pas la tête. L'auteure nous décrit simplement son parcours. Tout y est raconté simplement, sans complexe. Ce récit fait du bien et nous encourage. Le cri de la carotte est un ouvrage qui répond en toute simplicité et avec précision aux questions que l'on se pose : comment et pourquoi devient-on végétarien, végétalien, végan? En quoi consiste le militantisme "antispéciste"? Comment cela se passe-t-il, en France ? Existe-t il des rapports avec le bio et l’écologie? On ose, enfin, se demander depuis quand un comportement ancré dans nos habitudes lui confère-t-il une légitimité ? Ce livre est un hymne à l'humanité, parce qu'il y a un moment où il faut y croire et agir, tant qu'à faire.

La préface est de Jacques Boutault, maire du 2e arrondissement de Paris, où les cantines scolaires servent depuis janvier 2009 un repas végétarien hebdomadaire (comme quoi, quand on veut... on peut!). Pourtant, cet homme n'est pas lui même végétarien et n'a pas d'implication dans la défense de la cause animale. Autant dire que cette préface donne un poids supplémentaire au livre.

Bonne lecture!

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog